Théâtre : Spectacle du 20 Mai 2014

(actualisé le )

« Petypon. – Qui êtes-vous ? Comment êtes-vous ici ?

La Môme. – Non, mais on se croirait chez le juge d’instruction !… Qui suis-je ?... Et ! ben la môme Crevette, parbleu !

Mongicourt. – La danseuse du Moulin-Rouge ?

La Môme. – Tu l’as dit, bouffi ! Avec ça qu’il ne le savait pas, le vieux bébé ! puisqu’on s’est pochardés tous deux ! et qu’il m’a ramené à son domicile ! […]

Petypon. – Ah ! mon Dieu ! Gabrielle !

Mongicourt. – Ta femme ! »

Pourtant peu noceur, le respectable docteur Petypon a été entraîné par un ami « chez Maxim » et a bu plus que de raison. A son réveil, il découvre qu’il a ramené chez lui la Môme Crevette, célèbre danseuse du Moulin Rouge ! Difficile de lui faire quitter la maison, d’autant plus que la Générale Petypon, sa « tante à héritage », débarque à l’improviste en rentrant d’Afrique et prend la Môme Crevette pour la femme du docteur ! Invité au mariage de sa cousine Clémentine en Touraine le soir même, il est contraint d’emmener la Môme avec lui et de la faire passer pour sa femme. Hélas, au même moment, le faire-part de mariage arrive chez lui et Madame Petypon part sur le champ pour assister au mariage …
La Dame de chez Maxim est sans doute, chez Feydeau, la pièce de tous les excès, tant du point de vue de sa longueur et du nombre de personnages, que du point de vue de sa mécanique où le vaudeville est poussé à l’extrême. La Môme Crevette devient alors le grain de sable qui enraye la machine bien rodée de la bourgeoisie parisienne du XIXe siècle. Sur son passage, toute tentative d’ordre se transforme en chaos : les apparitions divines se succèdent, les maris changent de femme et le french cancan passe pour le dernier chic parisien !
Dans cette pièce qui fut jouée la première fois le 17 janvier 1899 au Théâtre des Nouveautés et qui n’a pas pris une ride, on retrouve tous les ingrédients savoureux du théâtre de Feydeau : les portes claquent, les époux se mentent, les quiproquos s’enchaînent …

Avec la grande difficulté du nombre – 21 acteurs ! – l’atelier que nous animons s’est essayé cette année à l’exercice exigeant de la comédie de boulevard. Pour notre plus grand plaisir … et nous espérons le vôtre !

Matthieu Cadot et Danièle Verderosa

https://www.facebook.com/events/1381257585467379